On s’intéresse ici à la quantité de safran sec obtenue par unité de surface cultivée en g / m² et bien sûr, pour un cultivar donné.

 

Il dépend principalement des 2 paramètres :

 

la taille des bulbes plantés

Après quelques années, quand la safranière a atteint sa taille définitive, on se retrouve avec plus de bulbes récoltés que la future safranière ne peut recevoir ; on peut alors sélectionner la taille des bulbes que l’on plante.

Attention, il est déconseillé de laisser les très gros bulbes en terre plus d’un an ou deux car, du fait de leur multiplication, le sol s’épuise rapidement (ceci reste à quantifier sur votre sol)

 

La densité de plantation des bulbes


voir article densité

Conclusion

C’est un peu difficile de résumer en quelques lignes ce concept de rendement donc si vous êtes un peu perdu c’est normal ; tout s’éclaircira avec la pratique.

Enfin, compte tenu de tous les paramètres décrits vous comprendrez que la valeur du rendement peut varier singulièrement mais retenez les chiffres moyens (raisonnables) de 0,5 à 2 g/m²