CULTIVAR A GROS PISTIL

POURQUOI UN CULTIVAR A GROS PISTIL ?

  1. Personne ne le sait exactement ; nous ne pouvons faire que des hypothèses comme :

. Sélection, par les anciens cultivateurs, de bulbes à grosses fleurs. On a tous rencontré des fleurs à gros stigmates au cours de l’émondage ; l’identification du bulbe associé est fastidieuse mais pas impossible.

. Apparition (sélection) naturelle de ce gène ; comme d’ailleurs les autres gènes de rusticité de la souche Quercy en général.

. Les différents cultivars d’origine Quercy peuvent avoir des origines différentes et donc des pistils différents.

. La grande taille pourrait être due aux techniques culturales récentes comme des bulbes laissés en terre 5 ou 6 ans sans arrachages (ce que font les Marocains) ce qui suggérerait que cette taille ne soit qu’un artefact transitoire s’estompant avec le temps. Pourquoi pas, d’autant que ce cultivar est effectivement resté en place 5 ou 6 ans chez le « cédant ». Cependant, sur notre sol, des bulbes du cultivar STD en place depuis 3 à 12 ans pour les plus anciens (en fait des bulbes oubliés chaque année et une parcelle plantée en 2013) ne génèrent pas des pistils plus gros que les autres et les stigmates du cultivar à grosses fleurs conservent la même supériorité relative de poids depuis 5 ans sans décroissance. Enfin, précisons que le cédant possède également le cultivar STD et qu’il a constaté cette grosse différence de taille depuis le début.

NOTRE ETUDE (Modeste)

Les bulbes sont récoltés et replantés chaque année pour les soumettre à des conditions susceptibles de défavoriser les grosses fleurs (rappelez vous la dernière hypothèse …). De plus, et surtout, les rotations annuelles favorisent la taille des bulbes générés.

Elle a permis de confirmer la pérénité de la grosse taille des stigmates.

NOS OBSERVATIONS

 

Nous avons constatés une bonne stabilité du poids relatifs des pistils (poids des pistils GP / poids des pistils STD) sur ces 5 années.

La supériorité de poids des pistils GP varie de 53 à 66 % suivant les années avec une moyenne de 60 % ce qui est énorme.

Concernant la taille est la multiplication des bulbes, nous n’avons pas constaté de différences ; le feuillage est également identique : Attention aux mélanges accidentels !

La cueillette des grandes fleurs est plus facile surtout quand le feuillage est développé.

L’émondage des gros pistils est plus agéable plus facile et donc plus rapide.

Les gros stigmates ont un meilleur aspect dans les vérines.

ANALYSES

 

A l’utilisation, nous n’avons pas constaté de différence avec le safran STD ; nous avons cependant fait réaliser des analyses chimiques sur le safran issus des deux cultivars (échantillons de fleurs récoltés le même jour).

Analyses réalisées suivant la norme AFNOR 3632 par un laboratoire spécialisé (SAI Chimie).

Si le cultivar STD confirme son excellence, le GP présente des résultats au moins aussi bons.

PROTOCOLE DE COMPARAISON DES DEUX CULTIVARS

Les stigmates issus de bulbes de l’année (plantés deux à trois mois avant la floraison) sont parfois plus petits que ceux d’un an ou plus. Il est donc impératif de comparer des cultivars issus de parcelle de même age.

Le calcul du poids relatifs des pistils n’est effectué qu’en fin de récolte avec comme données :

– Le nombre total de fleurs GP et le poids total de safran sec associé (poids GP)

– Le nombre total de fleurs STD et le poids total de safran sec associé (poid STD)

                                                                                Poid GP        _     Poid STD    

Le ratio R s’obtient comme suit : R =  100 ( Nb fleurs GP       Nb fleurs STD  ) = 60%

                                                                                          Poid STD    

                                                                                      Nb fleurs STD

QU’EST CE QUE ÇA CHANGE ?

 

En fait tout, chacun peut imaginer facilement les répercussions sur le métier :

. à surface égale, et donc à travail égal, on récolte 60 % de safran en plus.

. à revenu égal, on va diminuer la surface cultivée et donc moins travailler (c’est l’option que nous avons choisi) ; déterminant pour les safranier(ère)s qui travaillent seuls ou ont plusieurs activités.

Ce gain de temps est très appréciable en été, période de plantation. 

Nos bulbes issus de ce nouveau cultivar sont comme les autres certifiés
« bio ECOCERT » et de souche Quercy

Ils répondent au cahier des charges établi par le Safranério.

Chaque livraison sera accompagnée d’une fiche technique de culture pour vous conseiller au mieux.

Nous resterons ensuite à votre écoute pour tous questionnements relatifs à la culture mais aussi à la vente.

TARIFS

Pour toute commande de bulbes de ce cultivar demander un devis. 

Demande de devis bulbes GP

Consentement

12 + 6 =